EMINEM

Sa venue en France était attendue depuis des mois voir des années (cf son dernier concert annulé) ; preuve de son aura encore intacte auprès de ses fans impatients de reprendre ses proses magistrales, son flow rageur de petit « blanc bec » reconnaissable à des kilomètres.

Le meilleur vendeur de la décennie était donc attendu au tournant ; un virage serré après ses prestations « décevantes », selon les dires, en Belgique et en Irlande. Mais l’échauffement avait assez duré, place au Stade de France; impossible de se rater devant une foule en fusion après les guests de la première partie composés du prometteur Chance the Rapper (notre article ici), du quatuor Slaughterhouse avec Royce da 5’9″, du duo Earl Sweatshirt avec Taylor the Creator et enfin Kendrick Lamar qui boucle cette première partie en apothéose.

L’attente fut assez longue mais preuve que la patience paye, la suite fut magistrale. Rideau blanc, ombre chinoise, cris des fans en fond sonore, le rideau tombe, musique maestro !
Rien de mieux pour commencer qu’une track, Survival, annonçant son prochain album prévu vers novembre prochain. Pendant que les punchlines fusent sur des basses claquantes, le public est déjà transporté. Toute la carrière d’Eminem défile devant nos yeux et surtout dans nos oreilles, on remonte le temps un brin nostalgique sur Stan, The Real Slim ShadyBusiness, Sing For The MomentMosh, Like Toy SoldierCleaning Out My Closet, The Way I Am, White America, et My Name Is; on saute, on chante, on fait la fête, tout le monde est satisfait du show, on en redemande encore. Accompagné de son acolyte Mr. Porter (D12) et de Royce da 5’9″ (ils forment le duo Bad Meets Evil); Eminem régale avec ses morceaux plus récents comme Love The Way You Lie avec Rihanna, No Love avec Lil Wayne et Not Afraid. Cerise sur le gâteau, le show se termine par le mythique Lose Yourself, magique !

Agé de bientôt 41 printemps, Eminem prouve que l’âge n’est pas un frein pour redonner de l’appétit à ses fans. Au contraire, on attend avec impatience le futur album du revenant Slim Shady.

Son intro avec le titre Survival (en entier sur Soundcloud)

Stan feat. Dido

White America & Mosh

Like Toy Soldiers

No Love feat. Lil Wayne

%d blogueurs aiment cette page :