906156_214152332098049_1476346983_o

Crédits photo : Mario Zamario

Adieu Mélusine , Lou Sarda Lumière Audrey De Vissac

Adieu Mélusine, Lou Sarda. Lumière Audrey De Vissac

Toujours disponible pour nous, l’actrice et mannequin Anne-Sophie Trebel a eu la gentillesse de répondre à nos questions pour parler de son parcours et de ses actualités.

ItinéraireBis : Pouvez­-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes.

Anne-Sophie Trebel : Je suis originaire du Havre. J’ai été repérée en 2008 par une agence de mannequin parisienne, pendant mes études. Puis je me suis installée à Paris, quelques années plus tard, pour suivre des cours et tenter le métier d’actrice.

IB : Plus jeune, vous rêviez déjà d’être devant les projecteurs ? Est­-ce une vocation ou une passion plus tardive dans votre vie ?

AST : Mes parents ne sont pas du tout du milieu artistique. Mais mon père est un amoureux de films. On en regardait beaucoup ensemble. Enfant, j’aimais faire rire les autres, et j’avais besoin de créer… Je dessinais, j’écrivais des poèmes, je chantais… Mais je n’avais pas directement pensé au métier d’actrice ou même de mannequin. C’est venu plus tard… Je me suis retrouvé par hasard sur un tournage de films. J’avais 16 ans et c’est à cet âge qu’on commence à se poser de vraies questions sur l’avenir. Et ça a été un véritable déclic. Voir des acteurs jouer m’a donné envie aussi de jouer !

Avec Thibaut Oskian. Identifications : Ma P'tite Culotte

Avec Thibaut Oskian. Identifications : Ma P’tite Culotte

IB : Un petit mot sur vos apprentissages à l’école de théâtre « Les Enfants Terribles » puis avec Elise McLeod.

AST : “Les enfants terribles” ça a été comme un porte bonheur… Trois mois après être rentrée dans cette école, Nicolas Moreau me proposait le rôle de Sonia dans Oncle Vania. Et j’ai eu la chance de jouer avec un acteur que j’aime beaucoup Régis Royer. Ma rencontre avec la coach Elise Mc Leod a été formidable. J’ai énormément appris avec elle !

IB : Quelle a été votre expérience la plus formatrice depuis vos débuts sur les planches ou devant la caméra ?

AST : Je crois qu’on ne cesse jamais de se former. On apprend tout le temps. Que ce soit sur les planches ou devant une caméra. L’exercice est finalement le même puisqu’il faut jouer avec sincérité. Je crois que c’est finalement comme dans la vie on apprend tout le temps, tout au long de la vie et chaque expérience nous fait grandir et évoluer…

IB : Votre meilleur souvenir à ce jour ?

AST : Oncle Vania. C’était ma première vraie expérience de jeu. Jouer devant un public est tellement puissant !

IB : Que vous ont apporté, au plan personnel, vos différentes rencontres avec Nicolas Moreau, Caroline Chu et Jean­-Christophe Hamadar entre autres ?

AST : Ce sont de très belles rencontres. Leur point commun à tous c’est leur passion pour ce métier. Ils font leur métier avec plaisir et générosité. Et c’est contagieux mais c’est la meilleure des maladies !

IB : Parlons de vos actualités cinématographiques. Vous préparez actuellement deux films « Comme les anges » de Pierre Henri Debord et « Maux pour mots » de Frédéric Gros et Sabrina Kerr où vous avez le rôle principal féminin. Vous tournez aussi la fin du film« Krank » à la rentrée prochaine. Un beau programme en somme. Quel regard portez-vous sur ces différents projets ? Quels sont vos ressentiments ?

AST : Effectivement j’ai trois films en route pour ce début d’année. « Maux pour mots » de Frédéric Gros et Sabrina Kerr. Une comédie délirante sur l’hypocrisie et le double jeu entre amis. Nous le tournerons en janvier.

« Comme les anges » de Pierre Henri Debord où je jouerais aux côtés de Jean Louis Tribes ; qui traite de l’exclusion et de l’individualisme.

Je dois aussi terminer le tournage de Krank de Caroline Chu où je joue le rôle d’une jeune droguée…

Un beau programme oui et trois rôles totalement différents ! C’est ce que j’adore par dessus tout. Chaque tournage est une aventure et aucun ne se ressemble !

Anne-Sophie Trebel dans le film Krank de Caroline Chu - Crédits photo : Pierre Caron

Anne-Sophie Trebel dans le film Krank de Caroline Chu – Crédits photo : Pierre Caron

IB : Vous apparaissez dans le clip de Jackson and his computer Band « Dead Livings Things ». Un petit mot sur Jackson Fourgeaud. Que pensez-­vous du dernier clip un peu osé de Jackson ?

AST : J’aime beaucoup l’univers de Jackson. C’est complètement barré… Que ce soit dans le clip que nous avons tourné ensemble ou son nouveau… Il a ce don de nous emmener dans son univers même le plus délirant. Anne-Sophie apparaît à 1’13 dans le clip “Dead Livings Things”.


IB : Que pouvons-­nous vous souhaiter pour la suite ?

AST : Peut être encore de belles rencontres. De beaux projets…

IB : Le mot de la fin…

AST : Merci pour cette interview. Je vous souhaite à tous une bonne année 2014, croquer la vie et elle vous le rendra bien ! A très bientôt. Je vous embrasse!

Crédits photo : Danièle Alarco Dreux

Crédits photo : Danièle Alarco Dreux