J-Dilla_ItinéraireBis_tribute

J Dilla Changed My Life_ItineraireBis

(extrait du clip/court métrage de Kahlil Joseph pour Flying Lotus  ‘Until The Quiet Comes’)

Ce 7 Février 2014, James Dewitt Yancey aurait eu 40 ans. Plus connu sous son nom de scène, J Dilla ou encore Jay Dee, est décédé prématurément en Février 2006. Il était et reste aujourd’hui le producteur/mc de référence pour la scène Hiphop US et mondiale.

Émergeant au beau milieu des années 90, ce jeune rappeur/producteur de Détroit a rapidement séduit l’industrie musicale. Fils d’une ancienne chanteuse d’opéra et d’un bassiste jazz, James Yancey était connu et respecté pour sa passion pour les mélodies et décrit comme étant un grand amoureux des parfaites harmonies. Jay Dee était également mis en avant pour son perfectionnisme et son goût pointu pour les vinyls de qualité qu’il collectionnait depuis sont plus jeune âge.

J Dilla a changé la face du hiphop. Visionnaire, son approche à l’époque qualifiée de futuriste lui a permis de composer les instru et samples les plus connus et les plus utilisés aujourd’hui. Les collaborations avec des groupes et artistes mythiques sont nombreuses: A Tribe Called Quest, De La Soul, Busta Rhymes, Erykah Badu, The Pharcyde ou bien Common pour ne citer qu’eux. J Dilla a parfois été l’élément déclencheur du succès de certains albums.

Il n’est pas rare de voir ou d’entendre ses pairs lui rendre hommage au travers de videos ou de couplets en référence à son incroyable talent. Cette semaine aura été une occasion de plus pour des producteurs du monde entier de le célébrer. Ta-ku, jeune prodige australien lui fait honneur de la plus belle des manières en dévoilant un album complet intitulé 50 Days For Dilla’  (en écoute ici). 1heure et 38minutes totalement dédiées à l’icône, cette source d’inspiration intarissable.

Il est aujourd’hui impossible de passer à côté des merveilles produites par Jay Dee dont l’influence se ressent en permanence dans les productions de rappeurs/producteurs tels que Kanye West, Mos Def, 9th Wonder et bien d’autres.

Merci J Dilla