1901071_706469399374080_200041562_oCollectif Le Panier

Après notre event des 1000 plus que réussi dans nos coeurs, le collectif Le Panier voulait participer lui aussi pendant une semaine (du 27 février au 6 mars), à sa manière, à cette fête entre amis, entre vous lecteurs et noctambules à la fois et nous, diffuseurs de musiques en tous genres, d’événements incroyables, de jeunes marques audacieuses et de jeunes artistes actuels. La mission est osée mais pas impossible; rallier donc notre mouvement, vous ne serez pas déçu.

Pour commencer cette prise d’édito par Le Panier, c’est notre ami Renaud Mathieu qui ouvre le bal. Manager chez Le Panier et noctambule aguerri sur la capitale, Renaud nous transportera, durant deux chroniques, dans les lieux de fêtes parisiens. Ses expériences et ses avis comptent, croyez-nous.

CHRONIQUE DE LA NUIT PARISIENNE

Lorsque Adeline me propose de m’occuper de cette « chronique », à l’évidence je dis « toute de suite », on y parle de clubs, de Paris, « ce sera donc à Renaud de s’en charger ».

Ce qui est drôle, c’est que je comprends très mal pourquoi cette étiquette de « mec de la night » me colle à la peau. Par extension, vous comprendrez que je sors évidement très peu (fallait que je la place celle-là)
Bref, on la fera courte, ce billet n’a pas valeur de vérité absolue, c’est biaisé évidemment, parce que c’est mon avis personnel.

On se lance : « Les clubs par Renaud Mathieu ».

On débute par Pigalle, parce que j’y ai pas mal zoné ces derniers temps :

Le Rouge

546045_621578037897886_1491442825_n

Le Rouge

C’est un joli petit club, un « peu très destroy » : un vieux théâtre qui est en fait une dépendance du Pigallion. Mais attention ce n’est pas du tout la même chose! Ni en terme de population, plus âgée et plus CSP++ .

La musique…  Bah c’est comme ce qui se fait un peu dans Paris en ce moment – roulements de tambours- la « deep tech house ». Vu l’évolution du quartier (gentrification, hipstérisation, dépopularisation), ce club a le potentiel pour devenir branché, mais pour cela, il faudra en changer le style musical ? On sait très bien, le « branché » comme il s’appelle écoute beaucoup plus de Hip Hop et de commercial que de deep, non ? Enfin depuis quelques semaines, les nouvelles soirées « Monsieur Rouge », s’essayent là-bas tous les samedis soirs et le bilan est plutôt positif. Ah oui, j’oubliais, le dimanche matin c’est after gay. C’est chanmé d’après ce que j’ai entendu.

Juste à coté, le Pigallion. A vrai dire, ce n’est pas tellement mon genre de club.

Le Pigallion

Je ne le connais pas très bien. L’image que j’en ai est celle d’un club de teuffeur, des vrais de vrais. Un subtil mélange de bandanas sur la tête, lunettes de soleil et autres gens « stylés ». Pour ce qui est de l’âge je crois que c’est plutôt hétéroclite. Après, musicalement, c’est très électronique, comme tout lieu qui marche bien à Paris en ce moment. J’y suis déjà allé, c’est toujours bondé! La sécurité peut être directe, vu le nombre de relous au mètre carré, on les comprend.

Derrière j’appelle le Carmen ! Bon là, pour le coup, rien à voir. Le club se veut (et est) plutôt très branché et sélect, même si je pense qu’au fil des ans, il l’est moins devenu.

74235_146535742060281_4589279_n

Le Carmen, quelle classe !

La musique ? Plutôt à tendance hip hop, mention spéciale années 2000. Tu pourras y entendre les Say my Name, mais aussi Jump… ça c’est le genre de trucs qui peuvent me parler, même si certains diront que c’est souvent répétitif. On y trouve les pseudos branchés, toujours ceux-là, mais aussi mes frères renois qui veulent pécho de la suédoise (parce que c’est pas mal international), et beaucoup de gens cools.

II y a aussi une seconde salle en bas où on passe de la musique électronique. J’ai goûté au bar un smoothie à la fraise que je recommande.

La suite… ça commence a être tendu, je me rends compte que la tache s’annonce ardue, trop de clubs, trop de lieux, et une grosse fatigue derrière mon écran. Comment s’en sortir… On accélère, je vais essayer de faire court. Et, au pire, on fera une partie II !

Le Bus Palladium? Je ne suis pas forcément rock, mais c’est pas mal. J’ai l’impression que le club a repris du poil de la bête et renoue avec sa réputation d’antan. Pour y rentrer, c’est toujours mieux d’avoir une bonne dégaine, je ne sais pas si vous me suivez…

M au Bus Palladium

Le Divan Du Monde. Bon, c’est pas vraiment un club, plutôt une salle de concert. Le Panier y a joué hier soir avec Mawimbi et j’ai ouï dire que ça allait devenir de plus en plus club. Affaire à suivre …

Divan du Monde

Le Divan du Monde

Allez, suivez-moi, on bouge sur les Champs !

Concernant la rue de Ponthieu, je n’y ai pratiquement plus mis les pieds depuis ma fin de lycée, je l’avoue. Pour ma part, je la trouve peu fréquentable mais il existe encore une bande d’incorrigibles qui y vont toujours.

Je sais, là vous vous dites que je reviens de loin.

Le Club 79. Je pense sincèrement que c’est un club pour faire la fête. Les antiaméricains, anticapitalistes, ou autres gauchistes s’abstenir ! Un club de l’envergure du VIP. Il attire un peu les gens de partout et a surtout noué des collabs intéressantes qui font que le club n’est pas que 16ème et bouteilles sur table. Les moyens sont là et le personnel est beau.
Ici et là, des mannequins, des autres stars, notamment américaines. C’est animé pendant la Fashion Week. Toi amateur de “guerre”, le club est fait pour toi.
Je pense que venir bien accompagné avec un peu de thunes est un plus.

79 Club Paris

Drake au 79 Club Paris

Le Social Club. Je ne sais si tu as eu ton bac en 2010, mais c’était le truc où il fallait être. Depuis, on a bien grandi mais ça fait toujours plaisir de s’y retrouver avec ses vieux potes et de s’y éclater comme au bon vieux temps. La programmation, c’est du vrai Savoir-Faire, ça oscille entre électro, house et hip hop. C’est éclectique. Petite nouveauté : on pourra observer une ouverture dans la programmation qui laisse plus de place aux jeunes pour le Petit Social les mardis mercredis et jeudis : Tealer, Le Panier, Brap, ect. Je ne serai pas de ceux qui lâcheront le fameux « c’était mieux avant ». Je pense juste que vous avez vieilli.

Brodinski (Bromance) au Social Club

Brodinski (Bromance) au Social Club

Crédits photos © Mr Bornet, Le Pigallion, 79 Club Paris, Le Rouge, Le Divan du Monde, Bus Palladium, Social Club.