ItinéraireBis a posé quelques questions à Mathilde Méjanès, freelance filmmaker spécialisée dans le fashion, la beauté, le design et le food. Trouvant son inspiration dans la vie quotidienne, les gens et ses différents voyages, Mathilde a travaillé notamment pour Paulette Magazine, Kitsuné et Julie Sion.

yui

ItinéraireBis: Pouvez-vous vous présenter en quelques mots. Quel est votre parcours ?

Mathilde Méjanès: C’est au cours d’un voyage à Marrakech il y a 3 ans que j’ai pu réaliser ma première vidéo grâce au Nikon de mon père. Une fois là bas j’ai voulu capter les visages des gens et la beauté orientale des lieux. J’ai ensuite monté mes images pour pouvoir garder les sensations et la perception de cette expérience. À la suite de cela, j’ai continué en perso la vidéo pendant mes études à l’EFAP. J’ai d’abord bossé pour le magazine Paulette puis développé et perfectionné mon style chez Findzie. Mon diplôme en poche, je me suis tout de suite lancée dans ce métier en free-lance pour réaliser ma passion à travers mon métier.

IB: Quelles sont vos influences ? Votre référence en matière de réalisation ?

M.M: Je trouve mes influences à travers mes voyages mais aussi dans les films de mes réalisateurs préférés. J’aime beaucoup le travail de Sofia Coppola dans sa mise en scène toujours poétique et très esthétique. Je puise aussi mes influences dans les films de Wes Anderson où j’admire sa symétrie des plans et le côté décalé de ses mises en scène.

IB: Comment se passe la réalisation d’un tournage ? Quelle est son organisation ?

M.M: Il s’agit d’un long de travail de préparation qui nécessite une bonne connaissance de son client. Je dirais donc que la première étape est d’analyser l’univers d’une marque, de sa clientèle et de s’en imprégner. Ensuite, la préparation d’un storyboard se fait avec le choix des plans, des lieux et du stylisme. Une fois cette partie validée le tournage peut commencer : mettre en place la lumière, diriger les mannequins, cadrer … Enfin la post prod qui est assez longue et demande d’être la plus minutieuse possible. Une fois le montage validé, l’étalonnage se fait et la vidéo est ensuite envoyée au client.

Il y a une citation de Sofia Coppola qui reflète bien ma manière de voir mon travail : « I try to imagine what I would like to see »

 

IB: Si vous deviez décrire votre style en quelques mots.

M.M: Je dirais qu’il se situe entre l’artistique et le cinématographique en travaillant particulièrement l’esthétisme de mes plans notamment de mes « close up » où j’essaie de capter les émotions des mannequins.

IB: Vous êtes attachée à plusieurs domaines de réalisation (fashion/beauty – design – food). Quels sont les points communs et les différences pour capter l’attention du spectateur ?

M.M: Je ne cherche pas à différencier ces domaines, j’évolue dans un univers très « lifestyle » et pour moi il est essentiel de toujours garder ma « patte » artistique, principalement dans ma manière de cadrer, pour mettre en valeur le produit.

IB: Quels sont vos meilleures souvenirs de tournage ?

M.M: J’ai eu l’occasion de tourner chez un maroquinier, j’ai adoré l’ambiance de son atelier, ses cuirs des quatre coins du monde et le voir travailler avec ses mains. Filmer l’envers du décor m’a permis de découvrir les dessous de fabrication des produits que je filme habituellement finis.

IB: Quelles sont vos prochaines actualités ?

M.M: Je travaille en ce moment sur plusieurs projets qui verront le jour en Janvier, mais dont je ne peux pas trop vous parler pour le moment. Mais j’ai aussi des projets personnels qui prennent forme, notamment la réalisation de mini court métrage avec la blogueuse My Name is Odd. Nous avons tourné la première partie qui est ligne sur mon site, vous verrez la suite très prochainement !

IB: Le mot de la fin.

M.M: Il y a une citation de Sofia Coppola qui reflète bien ma manière de voir mon travail : « I try to imagine what I would like to see »

 

Suivre Mathilde >> Site officielFacebookTumblr PinterestInstagramViméo <<

 

Vidéos sélectionnées par l’équipe ItinéraireBis

________

________

________

________

Crédits photo et vidéo: Mathilde Méjanès