1484687_1609293419290839_7722694162284177649_n

Cela ne fait plus aucun doute, la capitale est devenue un point de passage incontournable pour tout bon producteur de TRAP Music qui se respecte et qui souhaite faire vibrer un public passionné. C’est donc en grande pompe que des producteurs de la sphère anglophone Bass, Hip-Hop et Trap music ont posés leur bagages dans le bouillonnant FAUST à l’occasion de la deuxième édition du DELUGE.

Cette seconde édition du Déluge était donc « the place to be » pour tout amateur de trap music, bass music, hip-hop et désireux de découvrir ce qui se fait de mieux sur la scène internationale.

DELUGE oblige, ItinéraireBis a choisi de venir vendre son âme sous le pont Alexandre III, rive gauche naturellement. Et pour l’occasion, 5 Dj’s parmis les plus talentueux de leur scènes respectives et un club qui ne déborde pas de population non, mais qui compte entre ses murs de vrais amoureux des basses profondes et de beats qui tabassent à vous en briser la nuque.

C’est LUCID qui ouvre les hostilités, fort d’un talent exceptionnel et d’un éclectisme musical – C’est ce même Lucid qu’on aura l’occasion d’apprécier aux soirées SPLASH ou JUNGLEJUICE – il dresse sa Bass Music au Faust et nous offre un set d’une grande qualité sonore. On déplore néanmoins une salle où les danseurs se font encore rares pendant les premières 45 minutes de sa prestation.

Les premiers clubbeurs prêt à en découdre sur du son débarquent et c’est Falcons et Promnite, tout deux américains et respectivement de Californie, terre du Coachella, et de New York qui prennent le relais et nous propulsent au sommet pour un set clairement trap music teinté d’une bonne dose de Hip-Hop et clairement influencé par les grands noms du Rap US.

La salle se comble progressivement et offre un accueil de taille au génie musical de la soirée, Troyboi. Puisant son inspiration et certains samples auprès des seigneurs de la musique électronique ou du rap (Les plus attentifs auront reconnu aussi bien du Daft Punk que du Waka Flocka Flame), l’enfant prodige du sud-est londonien transcende la Trap et en redéfini les règles allant jusqu’à faire danser la foule présente sur de la Chill/Liquid Trap exaltante. Une prestation époustouflante qui légitime ses collaborations avec des producteurs comme Flosstradamus, Evil Needles ou encore l’indétrônable Diplo. On en redemande et la population présente est tout simplement sauvage, il est 4h30 du matin et Troyboi doit nous quitter.

Troyboi aux anges > ici <

C’est sans se faire prier que l’un de nos artistes préféré de trap vient porter le coup de grâce aux irréductibles trappistes qui vibrent encore, à l’heure où nombres d’entre nous sont déjà endormis. 8ers pulvérise la soundsystem du Faust et avec, les tympans de ce public encore déchainé. On connaissait 8ers pour sa puissante trap et des releases qui le plaçait comme le porte-étendard des label Unborn ou Mad Décent, mais samedi matin, il a su offrir un set aux teintes bass music avec l’occasion d’entendre quelques remix de dubstep, tournée à la sauce Trap.

Cette seconde édition du Déluge était donc « the place to be » pour tout amateur de trap music, bass music, hip-hop et désireux de découvrir ce qui se fait de mieux sur la scène internationale. Et pour les plus friands d’entre vous, Troyboi est toujours présent régulièrement dans les clubs du sud de Londres, c’est d’ailleurs au Plan B en août dernier qu’on avait eu l’occasion d’apprécier sa musique en featuring avec Stooki Sound, le tout, produit par nos amis outre-manche de chez TrapDoor Records.

Report by Matteo Söze