Capture d’écran 2016-05-03 à 13.51.00.png


Rencontre avec un jeune artiste de Paname, Miils. A la fois abstrait, poétique et psychédélique, il nous plonge dans son univers par le biais de traits réalisés à la bombe et acrylique. 


Présentation


Steven Jerry Akapo GBAGBA / alias Miils, 21 ans et j’étudie le design graphique à CIFACOM. Je peins depuis peu, c’est a dire 1 an et demi.


12592569_1089034937794640_5637164429813274023_n.jpg


Inspirations


Depuis mon enfance j’ai souvent pris goût pour observer le monde qui m’entoure. L’observer pour essayer de le comprendre, pour y trouver peut-être mon bonheur ou une réponse. Avec le temps je me suis focalisé sur les gens.

Les gens, tu les vois grands, petits, minces, gros, larges…  Tous différents, issus de cultures différentes, le nez long, gros, petit, crochu… La bouche épaisse, fine, grande… Les gens et leurs caractères… Souvent, quand ils sont grognons arrivés à un certain âge, cela doit être dû à la vie qui ne leur a pas fait de cadeaux. Et quand ils sont joyeux, qu’ils dégagent une bonne énergie, c’est qu’ils n’ont pas connu les méfaits de cette vie, où plutôt qu’ils ne veulent absolument pas se laisser abattre par la monotonie, le stress peut-être, les problèmes… Voilà ce que j’ai pu observer, apprendre sur les gens qui m’entourent.


70d8d6_ecd9b9ae39f34caba48d875f79933db1.jpg


Le travail de Miils


Certains y verront des gouttes, d’autres des bulles, je ne sais pas… Que cela soit perçu comme bon leur semble, ça me convient aussi. Chacun est libre de sa propre interprétation, c’est le point principal.

Moi, je synthétise ça en ” traits “. Le trait est pour moi une définition du caractère d’une personne, de ses habitudes…

Que ce soit le “trait” d’une ride sur le front ou bien le “trait” d’un caractère… Le trait est une entité. La vie peut être représentée par un trait, elle peut être croissante (positif) ou décroissante (négative). Il peut aussi être variable ou bien sans aucune note. Je vous épargne les détails.

Durant mes études, je me suis intéressé au test de Rorschach, les fameuse tache d’encre !

Elles auraient le pouvoir de définir la personnalité d’une personne. j’ai décidé d’utiliser le même procédé dans mes œuvres, en tout cas en partie. La symétrie, l’abstrait… Le travail sur la réflexion et le rapport à l’inconscient de chacun. D’une part les couleurs, de l’autre la forme. À travers mes oeuvres, plus où moins abstraites, j’aime avoir accès au sentiment des gens. A leur personnalité profonde. À quoi tu penses quand tu regardes ça ? Ton sentiment et pourquoi le ressens-tu ?


70d8d6_a8b06b0add744976b5ec7b2a52806cf1.jpg


Une oeuvre colorée avec le bon mixe de couleurs ne peut que ravir le coeur de la personne qui la contemple. Cette personne y verra, surement, quelque chose qui lui ressemble, un souvenir d’enfance, peut-être, un rêve oublié..

Mais ne croyez pas que je peins pas à bute scientifique ! Disons que le jeune enfant que j’étais a su qu’il allait trouver ses réponses et son bonheur dans le regard des autres. Je peins ce qui me vient à l’esprit et des fois disons que c’est mon esprit qui me peint.

Je pratique de plus en plus car cela est comme une thérapie pour moi. J’ai remarqué que j’en avais besoin pour me sentir bien dans ma vie, pour être vivant, pour être quelqu’un.

Mon style est de travailler pour sortir du lot. En tout cas je l’espère. Être reconnu parmi les autres. J’aime le street art, j’aime l’art contemporain. Alors je sais pas si je fait du “street-contemporain” ou autres chose, mais ce qui est sur c’est que j’aime peindre ainsi.

Quelques feuilles, un scalpel et quelques bombes de peinture. Je vise ton cœur tout en essayant de te retourner la tête.


13062407_1594612277515614_2329833187642224163_n

%d blogueurs aiment cette page :