12366401_459154977611205_8836376886563514176_n


Dans l’idée de promouvoir nos talents nationaux, nous vous proposons aujourd’hui le portrait de Nyls Lead, un DJ de 32 ans, originaire de Bretagne (Fouesnant) actuellement chez Tailwhip Records, Plusquam Records et Minimal Techno Records.


ItinéraireBis: d’où t’es venu cette passion ?

Nyls Lead: mon oncle étant ancien Dj, j’ai longtemps baigné dans les vinyles depuis mon plus jeune âge, j’adorais subtiliser ses vinyles disco et les découvrir, à l’âge de 13/14 ans j’ai rencontré Soundkilla, un voisin devenu ami qui avait des platines et partageait la même vision de la musique. De là tout est partie: les semaines qui suivent, je vidais mon compte en banque pour en avoir une paire à la maison.


IB: parle-nous du label avec lequel tu travailles ainsi que de l’équipe qui l’entoure ?

NL: je travaille pour le moment avec Tailwhip Records ainsi que 2 autres labels Plusquam records, Minimal Techno records mais d’autres sont à venir très prochainement. Je travaille en général seul sur mes productions mais Yassine FT01, Samuel Quantin ne sont jamais très loin pour me proposer une oreille constructive, nous sommes très soudés !


IB: quels ont été tes plus beaux projets ?

NL: deux projets me viennent en tête, le premier, le duo Kick’n’Lead formé par Snazzy et moi-même c’était une très belle expérience ! Le deuxième était Tailwhip qui après écoute des différents morceaux m’a proposé un format LP a ma grande surprise !


IB: ceux que tu as concoctés pour nous cette année ?

NL: cette année, quelques EP’s de prévus sur de nouveaux labels et je suis en train de préparer un deuxième pseudo, très techno plus dark et groové avec les EP’s qui vont avec.


IB: comment conçois-tu la scène électro parisienne ?

NL: j’adore la scène parisienne, il y a beaucoup de soirées et pour tous les goûts, les festivals sont de plus en plus importants et offrent une nouvelle façon de faire la fête et d’écouter de nouveaux artistes.


IB: si tu devais collaborer avec un artiste français qui serait-il ?

NL: oulaaaaaa , un seul ? Ca va être dur ! Un artiste qui me tiens a cœur … Laurent Garnier, mais dans la lignée, j’aimerais bien aussi Madben qui a un coté mélodique comme j’aime ou encore The Welderz que j’apprécie énormément ! Sans parler de Roman Poncet ‘’ dit la ponceuse‘’ qui fait user les souliers sur le dancefloor.


IB: quel est ta partie préférée: produire ou présenter (au public) ?

NL: je dirais les deux, l’un ne vas pas sans l’autre, la partie production est quelque chose de très personnel, c’est une partie de nous-mêmes que nous y mettons, et le moment où nous le présentons au public est très important c’est un moment de partage unique et c’est à ce moment-là que les frissons nous envahissent.


IB: si tu étais né à une époque où la techno n’existait pas l’aurais tu inventé ?

NL: question épineuse, je ne pense pas avoir cette prétention, une chose est sure c’est que j’aurais mis une batterie a 130bpm *rires*


%d blogueurs aiment cette page :