Le Closing très attendu par le public aura fait parlé de lui ce week-end mais en bien ou en mal ? Malheureusement ce n’est pas dans le bon sens du terme puisque très vite le mur de l’événement Facebook fût transformé en mur de lamentations. Alors que l’événement s’était presque imposé comme un des incontournables de l’été, celui-ci a très mal commencé.


Retour sur les événements


13600346_10204764333987342_6310995200743772027_n-1

      1. Avant l’événement

Tandis que l’événement Facebook battait son plein et que la tension montait du côté du public celle-ci retomba très vite avec l’annonce du lieu. Meaux.. ce mot résonnait déjà dans la tête de certains comme la pire nouvelle de la semaine car oui cette fois il fallait sortir de Paris. La OFF nous avait déjà préparé à ça avec d’autres événements : St Ouen, Stains.. mais cette fois pour certains, ce fût la goutte de trop. Mais sur ce point, il est clair qu’on ne peut en vouloir au collectif qui a tenté – tant bien que mal – de réunir toutes les conditions que demandent son public : warehouse, système son, .. Et bien sûre qui dit système son pendant 72H dit le moins de voisin possible. Bien souvent le collectif a rencontré des problèmes avec les autorités vis à vis du son les restreignant ainsi à un certain volume. La solution paraissait claire : aller plus loin. Sur un format de 72H il s’agissait presque d’un festival pourtant le public a eu du mal avec ce nouvel emplacement. Le collectif met en ligne le teaser de la soirée avec un aperçu du lieu ce qui ne laisse pas le public insensible. Une fois la pilule avalée par son public le collectif annonça le trajet de la gare de Meaux à la OFF, un peu compliqué puisqu’il s’agissait d’un choix entre marcher 40 minutes, prendre un taxi/heetch à 6 euros ou encore venir en voiture. Encore une fois les grognements continuent et c’est le drame.

13600274_10204764334987367_1100871065253733238_n

  1. Le commencement

Il est certain que le public s’attendait à quelque chose de parfait, et nous aussi d’ailleurs étant donné le parcours pour arriver à Meaux. On peut longuement défendre le collectif sur leur lieu et leur parti pris mais malheureusement on ne pourra pas tout effacer. La soirée qui devait commencer fin d’après midi le vendredi fut longuement retardée avec peu d’informations de la part du collectif : artistes déprogrammés, questions de la part du public.. les choses s’annonçaient compliquées. Enfin on annonce que cela débutera à 23H. Une fois arrivé sur le lieu on découvre la présence de policier à l’entrée, on passe tout de même la file et on arrive dans ce grand hangar. Le lieu semble sympa : un coin chill fait de palettes avec divers food-truck, un coin d’herbe et ce hangar couvert filtrant la lumière du jour avec une scène principale et un grand bar. La scénographie de la scène est attrayante, gérée par un artiste qui a disposé des corps de mannequin de part et d’autre. Puis le deuxième problème arrive : les lumières sont allumées et il n’y a pas de son. La liste des artistes déprogrammés augmente, la tension monte et les grognements fusent. Apparement il s’agissait de l’ingénieur son qui aurait été bloqué quelque part mais malheureusement ça fait déjà bien trop de problème pour un seul événement même si cela était envers et contre la volonté du collectif.

13645273_10204764365468129_6868456447436770251_n

  1. Et après ?

La soirée commence enfin aux alentours de 2h, le son arrive et les lumières s’éteignent. Malheureusement les 140 kW ne pourront pas être utilisés à leur maximum mais la qualité sonore est là et c’est suffisant. Le public s’échauffe doucement et les BPM montent. Petit à petit on retrouve les gens le sourire aux lèvres, dansant de part et d’autre de la salle. Celle-ci se remplit de plus en plus tandis que les Dj s’enchaînent. Malgré les débuts difficiles on retrouve plus ou moins ce que la OFF nous avait promis : une programmation digne de ce nom – parce que oui il faut le dire les Dj ont très bien fait leur boulot – et un lieu qui correspond à l’esprit « rave ».

13567227_10204764368228198_2907999654759398234_n

  1. Finalement

Le Closing de la OFF aura très mal commencé malheureusement pour eux, des soucis indépendants de leur volonté sont arrivés mais on peut dire qu’une fois réglé c’était plutôt sympa, voir très très sympa. L’ambiance était là et on retrouvait ce pourquoi la off est là : nous faire danser, rire, s’évader toujours dans un esprit de rave avec le sourire. Après de nombreux événements – bien ou moins bien – le collectif a réellement apporté un vent nouveau à la fête parisienne et ça on ne peut le nier. Cet événement de trois jours était une première pour le collectif, qui jusqu’à présent avait fait ses preuves sur des formats plus courts. La charge de travail était donc plus élevée, un nouveau pari pour les organisateurs qui ont vu les problèmes qu’il faut surmonter qu’ils soient gérés ou non, on espère qu’il y aura d’autres événements de cette envergure. On ressort malgré tout satisfait de cette dernière édition qui s’est bien terminée. Maintenant le collectif fait une pause – peut être qu’il faut se faire oublier un peu pour les plus mécontents – mais on ne met aucun doute sur le fait qu’il reviendra en force dès la rentrée.

 

Crédits Photos :  Guillaume Day (Association Parisian Spirit) et Stephan Samba
%d blogueurs aiment cette page :