12342454_1298275973531652_7612038567085680571_n


Nous nous sommes rendu il y a quelques semaine à Belfort, pour 3 jours de musique et de fête lors des Eurockéennes !


a16e5641-83b7-41b5-bedb-1cb63a4f96d2


Le festival commence sur les chapeaux de roue avec l’une de nos prestation préférées: Bagarre ! Le nouveau phénomène de la scène électro-pop française labellisé Entreprise ! Très bonne ambiance lors d’un horaire par forcément évident, mais l’énergie est là ! Le groupe, très touchant sur scène, nous propage une énorme dose d’amour. Les Eurockéennes ne pouvaient pas mieux débuter !

Par la suite, nous assisterons au très bon live de Breakbot les pieds dans le sable. Une ambiance funk, chill: le spot parfait pour assister à ce set.

Notre deuxième coups de coeur de la journée sera le live de Nathaniel Ratliff & The Night Sweats ! Le groupe américain, comme on l’imagine, nous offre un concert extraordinaire et arrive à mettre une ambiance de folie ! On ADORE !

On finit cette journée avec le live de Mr Oizo que l’on attendait avec beaucoup d’impatience. Entre ses tubes et ses remix de Daft Punk et Sebastian, Mr Oizo ne nous fera pas arrêter de danser même quand la pluie pointera le bout de son nez.


3289966c-4640-4479-9faa-7c0039a9e018


Le lendemain, on assistera d’abord au live de Beck qui nous enchante en jouant ses grands classiques et s’aventure même à interpréter de nombreuses reprises de légendes telles que Prince ou encore David Bowie: pari gagné pour ce génie de la pop, on ne s’ennuie pas !

Par la suite, on s’aventure rapidement vers la scène de la Green room avec le live de Lou Doillon. On ne restera pas longtemps même si l’on adore son univers. Nous sommes définitivement trop excité pour écouter des chansons si douces… Dommage.


bf483026-338c-4441-a1cb-8cdf2e71e117


C’est ensuite Foals qui déboulera sur cette même scène. Pas une seconde de répit avec une set-lit imparable. Le chanteur donne tout et l’ambiance est électrique: un concert inoubliable !

Après un set peu convainquant hier soir de la part de Disclosure, nous arrivons tôt sur le site du festival afin d’entamer la dernière journée des Eurockéennes !


d508cbde-4d21-42c8-8955-6819fb3b8098


Blossoms ouvrira pour nous le bal, avec une prestation sans fausse note, même si on a l’impression que le groupe n’est pas très ravi d’être ici. Surement à cause de leur côté nonchalant.


391c1b08-4fca-453e-801d-340c204e6f71


Tellement excités à l’idée de voir Action Bronson que nous passerons à côté du live de Courtney Barnett, dont nous avons d’ailleurs entendu que du bien. Mais aucun regret quand on voit débarquer ce gros rouquin sur scène ! Un flow impeccable, des beats survoltés, on aurait aimé le voir plus investi mais le talent est là: Merci Action Bronson !


3d0dcd55-bdd3-4b7f-a4de-bc0d5581bef0


On change complètement de style par la suite avec le grand retour du duo électrique: The Kills ! Ces deux-là non rien perdu de leur énergie et on reste bouche bée devant leur prestation. La beauté d’Alison Mosshart (la chanteuse) mélangée aux riffs de guitare puissants: on ne peut qu’être heureux de leur retour !

Le festival touche bientôt à sa fin avec le live de Tame Impala. Qui dit musique psyché dit couleur bien évidemment et malgré la nuit tombée, ce concert fût comme un rayon de soleil sur notre journée. Des tubes, de la couleur: aucune fausse note !

Cette édition des Eurockéennes s’arrêtera pour nous avec le live de Ratatat, là aussi très attendu ! Quelle meilleure façon de quitter ce très beau site des Eurockéennes avec ce duo New-Yorkais. Le public est en nombre et l’ambiance est extraordinaire, pas de longueur et un set méprisé à la perfection ! Un set mémorable !

Les Eurockéennes touchent à sa fin et on ne pouvait pas rêver mieux ! Le lieu, l’organisation, la programmation : un sans-faute pour le festival !


Aftermovie officiel



Report par Lisa ChappotCrédits photo: ItinéraireBis / Les Eurockéennes