img_4597


Dans la nuit du 1er au 2 octobre dernier s’est tenu la 15ème édition de la Nuit Blanche à Paris. Conférences, œuvres en plein air, événements musicaux: choisir était difficile mais notre attention s’est portée sur la première d’Alternative Projects.

Initiée par une partie des membres de l’association Newtrack, qui organisent des événements dans la capitale depuis plus de trois ans, ce nouveau projet se voulait dans la continuité de ce qu’ils ont pu proposer jusqu’à présent. Après avoir investi le Point Ephémère, le Rex Club, le Glazart et acquis une expertise dans la production d’événements, l’équipe cherche aujourd’hui à promouvoir des événements culturels alternatifs et atypiques en Île-de-France.


“Le projet Warehouse Alternative est avant tout une expérience festive exceptionnelle aux influences rave, une alternative élégante aux clubs traditionnels.”


Le projet « Warehouse Alternative » est né en prenant le contre-pied des soirées club traditionnelles. Pour ce premier événement, l’association a investi la Grande Halle de la Villette de 14h à 00h – laissant ainsi au plus indécis la liberté d’assister à d’autres événements. Suivant cette nouvelle tendance qui vise à valoriser davantage l’art durant ses soirées, leur objectif est aussi de mettre en corrélation des artistes exposants avec des musiciens contemporains. MoMs et Thomas Delecroix (Live), deux résidents Newtrack, ouvriront le bal avant la venue de Terrence Parker et Laurent Garnier.


La culture club dans la joie et la bonne humeur


Les clubs de la capitale reconnus pour leur programmation le sont aussi pour leur staff. Parfois, certains accueils laissent à désirer et donnent une mauvaise image du club en question. Pour contrer cette mauvaise image liée à l’accueil en club, le collectif Alternative Projects a mis un point d’honneur sur la sélection de son personnel avec un accueil sympathique que nous avons tout de suite ressenti. Deux files différentes: préventes et listes tout aussi rapide l’une que l’autre sont accompagnées d’un staff souriant qui nous mettent immédiatement dans un bon mood pour débuter la « soirée ».


14519772_341933016155934_1653872271997217344_n


Musique et art en corrélation


« Viens à la Villette, il y aura Laurent Garnier », voici la phrase qui nous fait faire un choix entre cet événement et les autres même si ce que propose Alternative Projects, d’un point de vue générale, est très alléchant. Les passages de Garnier à Paris sont assez fréquents (Rex Club en janvier, Peacock en juillet, et on le sait déjà programmé pour la Weather en décembre), pourtant on ne dit jamais non à le (re)voir une fois de plus. Mais ce n’est pas lui qui s’occupe de la warm up, alors on commencera d’abord par vous parler d‘un résident Newtrack. C’est MoMs qui commence son set à 14h avec des morceaux groovy et rythmés qui permettront au public de se mettre en jambe avant la venue de Terrence Parker. Il est presque 16h et avant la fin du set on s’éloigne du dancefloor pour explorer un peu les lieux et on découvre quelques artistes qu’Alternatif Projects à mis en avant.

Naart, collectif parisien, a réalisé en live une “beer painting” de Laurent Garnier, soit un portrait de l’artiste réalisé avec une bière dont l’embout peint en noir est apposé plusieurs fois sur la toile avec des pressions différentes. Un peu plus loin on retrouve Paillette, l’illustratrice des soirées techno dont on vous avait parlé ici, avec un style graphique bien à elle. Puis c’est le collectif Triple-D, en pleine croissance, que l’on voit un peu partout habillé l’espace, dont un en particulier où l’on retrouvera des expositions, stand de t-shirt, performance… En clair, pour cet événement, Alternative Projects ne nous invitait pas seulement à danser et écouter de la musique mais aussi a découvrir des artistes, labels et collectifs.


14516553_341933056155930_1191710980362805741_n


Vétéran de Detroit, Terrence Parker nous offre un set deep mélangeant funk, soul allant même jusqu’à remixé un morceau de la chanteuse Adele. Entre deux tracks, c’est le moment de boire un verre ou manger quelque chose. Les foods trucks invités ou simplement la carte des boissons (qui proposait différents vins et champagnes), traduisent aussi la volonté du collectif de proposer quelque chose de qualitatif – même si on comprend la déception de certains pour les hards. Il est déjà 19h30 et c’est Thomas Delacroix, deuxième résident Newtrack, qui prend les commandes.

Son arrivée sur scène est direct: techno, techno, techno. Les bpm montent et l’artiste évolue vers des sonorités plus dures avant de laisser la place à Laurent Garnier. Malgré leurs expériences plus jeunes, Thomas Delecroix et MoMs semblaient connaître tout aussi bien les ficelles d’une prestation réussie.

20h30 : Laurent Garnier arrive -enfin- sur scène. Après des années de carrière, l’enthousiasme du public, lui, n’a pas diminué. La salle se remplit davantage – même si elle n’est pas à son comble – ce qui laisse d’ailleurs pas mal de place pour danser. Laurent Garnier entame un set progressif alternant entre techno et tracks plus mélodiques et aériennes. Tandis que les avis néfastes sur son passage au Sucre à Lyon fusaient pour certains, son set à la Villette nous transporte, et l’on retrouve la capacité qu’à Laurent Garnier à amener progressivement son public d’un style à l’autre sans perdre l’harmonie de son set.

Le public est bouillant et comme toujours on retrouve des jeunes et des plus vieux tous réunis autour de la même passion: la musique. Toujours aussi dynamique derrière les platines, Garnier s’éclate et nous fait voyager jusqu’à la fin de la soirée. Minuit passé, la soirée devrait prendre fin mais Laurent Garnier ne s’arrête pas et terminera son set à 1h20. Il est l’heure de quitter les lieux avec des sourires, des gens heureux mais aussi des gens bien trop chauds pour rentrer chez eux. Certains iront sur le Pont des Invalides, à la Concrète, d’autres iront au Rex Club tout comme Laurent Garnier qui est allé faire un petit coucou à Richie Hawtin. Mais dans tous les cas, tout le monde se réveillera le lendemain avec un bon souvenir de la Warehouse Alternative.


img_4634

img_4628


Une belle réussite !


Ce premier événement, mis en scène par Alternative Projects, est – pour nous – une belle réussite. L’accueil fut chaleureux, la scénographie et les mappings réalisés pour les différents sets (par l’artiste Lekker : http://www.lekkerisdelicious.com/)  rendaient particulièrement bien dans cet espace qu’est la Villette, mais si il fallait noté un petit bémol ce serait le système son. Certes, celui-ci était bon mais selon l’emplacement dans la salle il n’était pas assez fort – bien entendu on ne doute pas de la difficulté d’obtenir un rendu propre dans un espace si grand.

Cette première édition ne comportait pas particulièrement de surprise au niveau du line-up qui confrontait artistes reconnus (Laurent Garnier et Terrence Parker) aux résidents de Newtrack: MoMs et Thomas Delecroix. L’ensemble était de qualité, la bonne ambiance y a aussi beaucoup contribué. Warehouse Alternative est bien la preuve que la culture électronique est aujourd’hui de plus en plus ancrée dans la capitale, investissant des lieux publiques et promouvant artistes et producteurs locaux qui participent à la dynamique de la ville.


Playlist Laurent Garnier x Warehouse Alternative



La prochaine ?


On vous conseille de réserver votre vendredi 13 janvier de 21h à 5h pour une programmation 100% techno !


Crédits photo: Yann K et Kevin Saumon