13092187_1744096205828095_1180482193897143247_n


L’histoire d’un troll


PWFM, crée le 27 octobre 2015, était à l’origine un troll du groupe Weather Festival Music. Né d’un besoin de liberté, Cami confie qu’a l’origine elle “ne faisait ça que pour rigoler“. Pourtant, aujourd’hui, le groupe compte plus de 15 000 membres et c’est une tout autre histoire.


Un média de référence


Aujourd’hui appelé PROVOCATIVE WAVES FOR MUSIC et fédéré par une équipe de jeunes passionnés, le groupe s’impose comme innovant avec un facteur de confiance et de qualité. Web radio collaborative qui met en avant jeunes producteurs et artistes émergents, il devient une communauté interactive autour de la musique électronique et une plateforme contribuant à mettre en contact divers acteurs de la scène électronique : les domaines d’interaction de PWFM sont larges et font d’elle une plateforme ancrée dans l’ère du temps.


15 000 membres : organisateurs, diggers, artistes, français ou étrangers se retrouvent tous dans le partage, le bon esprit et le respect – sans jamais oublier de mettre une track à chaque post pour ne pas s’éloigner de la passion qui nous unie: la musique.


 Amour, musique et partage


Le groupe Facebook semblait quelconque de prime à bord : partage de tracks et bons plans sur la culture club et pourtant, derrière chaque poste, il y a un être humain qui est présent et partage une valeur commune, l’amour: “j’ai rejoint l’équipe plusieurs mois après la création du groupe et de l’asso, mais je suis sur le groupe depuis les premières heures de sa création et c’est assez drôle de voir autant de cohésion et de valeurs partagées même un an et 15 000 membres après.”

15 000 membres : organisateurs, diggers, artistes, français ou étrangers se retrouvent tous dans le partage, le bon esprit et le respect – sans jamais oublier de mettre une track à chaque post pour ne pas s’éloigner de la passion qui nous unie: la musique. Malgré une communauté grandissante, les valeurs ne semblent pas s’être perdues, ce qui aurait été un des doutes de Cami “15 000 c’est cool, j’espère que ça nous permettra de faire pleins de projet, mais c’est aussi un peu triste car du coup la cohésion de groupe est vachement moins présente, ça perd de sa spontanéité, après je sais pas si c’est bien ou mal, mais on passe dans un autre schéma d’action qui j’espère gardera quand même l’authenticité de PWFM“.

Si le groupe représente aujourd’hui une source inépuisable pour les digères, il est certain que des artistes et organisateurs gardent eux aussi cette plateforme à l’oeil, à l’affût des nouvelles tendances ou tracks qui sauraient rythmés leur set. PWFM a su allier partage, qualité, et good mood pour permettre à chacun de se retrouver.


Et si on faisait une web radio ?


La communauté s’agrandit et une web radio voit le jour un mois plus tard. Disponible 7j/7 et 24h/24, la radio PWFM compte aujourd’hui plus de 400 artistes et plus de 3000 tracks avec une moyenne de 1500 auditeurs par jour.

Représentant tous les genres: techno, indus, disco, house, de la musique électronique, cette radio est avant tout une alternative aux radios classiques mais aussi et surtout un tremplin pour permettre aux jeunes artistes de tirer leurs épingles du jeu. “J’ai découvert la techno en tombant par hasard sur le groupe Facebook et en écoutant la webradio par la suite. Le fait que n’importe quel producteur puisse envoyer ses sons m’a permis d’avoir directement un large panel de sonorités et de styles différents à écouter, je ne pouvais pas rêver mieux comme entrée en matière!” Et à PWFM il n’existe pas de dictature ou de privilégiés: chacun est libre d’envoyer ses tracks puisque l’équipe s’occupe de les écouter avec soin et de les sélectionner pour leurs qualités.

L’aventure est loin d’être finie et PWFM lance RECORD 001 début 2016 en partenariat avec Diggers Factory. Représentant de la web radio et des auditeurs, six artistes ont été choisi pour apparaître sur un premier vinyle aux sonorités house, ambiant et techno.


14900335_1823246667913048_7986440479406176565_n

13920536_1781984908705891_5225472289020065103_o
13661960_1781984478705934_5277094060948039351_o
13975523_1783697405201308_8930832538537765566_o

Du numérique au réel


Après avoir fait ses preuves sur la toile, il est temps pour le groupe Facebook de sortir du numérique et de s’essayer sur le terrain. Le 30 juillet 2016, PWFM organise son premier événement au 6B: 12H de fête, 3 scènes, 20 jeunes artistes et surtout beaucoup de bonne humeur. La réussite est au rendez-vous ce qui pousse le collectif à continuer sur sa lancée pour le plus grand plaisir de ses auditeurs.

Il n’y a pas moins d’une semaine, le groupe a annoncé sa résidence – aux côtés de Ligne 15 – au bar Fluctuat Ner Mergitur au centre de la place de la République. Encore une fois, l’objectif est de mettre en lumière de jeunes collectifs et permettre à la communauté de se rencontrer et découvrir le futur de la scène parisienne. PWFM nous annonçait même l’arrivée de live streaming début 2017.

Et si les auditeurs semblent heureux dans cette communauté, on peut en dire de-même des créateurs “ça fait plaisir de pouvoir continuer ce projet et que les gens s’impliquent et on espère avoir encore plein d’idées et d’opportunités pour réunir les gens et différents collectifs tout en continuant à mettre en avant les jeunes artistes, notre but premier”


Alors la question qu’on se pose est: comment ne pas aimer PWFM ?


Crédits photo© Alban Gendrot, Le 6b et PWFM