11081484_926482987403171_5101373400533681820_n


Présentation


En pleine période électorale et, dans un climat de repli identitaire joué d’avance pour certains d’entre nous (suivez notre regard), il existe bien heureusement des élans collectifs et créatifs auxquels nous devons absolument nous accrocher sous peine de se déchirer. Le jeune concept lifestyle Bledardise en fait partie.

Dans Le Barbier de Séville (1775), Beaumarchais fait dire à Figaro une réplique devenue culte depuis: “Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer”. Cette réplique va comme un gant au jeune concept Bledardise. L’idée de son créateur: “Décliner avec humour l’art de vivre d’Afrique sous différents supports: la sape, l’accessoire, la papeterie, la décoration et même l’événementiel. Le tout, pour toute la famille et à petit prix.”


unnamed


La nouvelle collection [Très Cliché]


Sur un ton humoristique et apolitique, Bledardise se réapproprie les stéréotypes les plus véhiculés sur les immigrés africains dans une nouvelle collection [Très Cliché]. Un moyen créatif et intelligent de jouer avec l’actualité et de tourner en dérision en dérision les clichés sur les diasporas africaines françaises. Déconstruire pour mieux reconstruire. Comme les clichés sont tenaces, l’aventure Bledardise ne fait que commencer !


16997722_1441956632522468_1552987741696927848_n


Crédit photoBledardise

%d blogueurs aiment cette page :