2017/Check it

Le numéro 100 de Tsugi est en kiosque depuis le 8 mars


Impossible pour nous de passer à côté du numéro 100 de Tsugi, en kiosque depuis le 8 mars et disponible sur leur site officiel. Dans un secteur en crise, sortir une 100ème parution tient pratiquement du miracle, surtout pour un média spécialisé. L’histoire est belle et continue pour notre plus grand plaisir !

Dans ce numéro exclusif de 180 pages, trois couvertures différentes mettant en scène trois rencontres entre artistes de générations différentes qui ont marqué à leur manière l’histoire de la musique électroniques. L’occasion également de (re)découvrir l’histoire du magazine qui, rappelons-le, est un magazine indépendant, édité et financé par son équipe.


Les habitués le savent, chaque numéro Tsugi est accompagné d’un CD exclusif, tout spécialement réalisé par un artiste pour le magazine. Pour ce numéro exclusif, c’est le Français Superpoze,  l’un des piliers de la nouvelle scène électronique, qui signe ce disque du numéro 100.


Les trois couvertures 


Laurent Garnier et Jacques: Le parrain de la scène électronique française rencontre l’un de ses principaux espoirs, révélé aux Rencontres Trans Musicales de Rennes 2015.

> J’achète ! <


Étienne Daho et Flavien Berger: L’un a inventé la pop électronique à la française au début des années 80, l’autre la revisite en lui ajoutant une touche de folie.

> J’achète ! <


Carl Craig et Nina Kraviz: L’Américain de Detroit fait partie des figures historiques de la techno. Dialogue inédit avec une artiste russe arrivée ces dernières années au sommet de la scène électronique, cumulant comme Carl Craig les fonctions de DJ, producteur et fondateur de label.

> J’achète ! <


Aperçu de ce numéro 100


Vous retrouverez dans ce numéro une rencontre exclusive entre Daft Punk et Justice, un dialogue inattendu entre le peintre Pierre Soulages et le musicien Gesaffelsteinautour de la couleur noire, les prémices oubliées de Deezer, l’histoire de Speed 17 la collection qui, dans les années 80, a fait découvrir la littérature rock à la France en publiant Hunter S. Thompson, Hubert Selby Jr. ou Charles Bukowski, ou encore la vie de Lucien Leibovitz, le premier DJ. Et bien d’autres choses encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s