Octave Parango nous parle de son nouvel EP « Illogic » en compagnie de Joffrey, le papa d’Enlace


Résident au Baron, membre de la Moog Family, Octave Parango prend pour pseudonyme celui du personnage de 99 F pour refléter son penchant séditieux que la pratique de la techno lui cède. Dès ses débuts, il côtoie Marco Faraone, Timid Boy, Breach ou encore Alan Fitzpatrick. Désormais membre d’Enlace Records, il signe un premier EP « Illogic », le premier d’une longue liste dans lequel Rémi, de son vrai nom, nous fait voyager dans son univers techno racé, réfléchit et dansant à l’image de ses prestations en live. À l’occasion de cette sortie, rencontre avec le jeune DJ lillois et Joffrey, fondateur du label Enlace Records.


Questions à Joffrey, label Enlace


IB : comment Octave a-t-il rejoint le label Enlace ?

J’ai vu Rémi jouer plusieurs fois, ce qu’il faisait m’a vraiment plu. Je trouvais qu’il avait vraiment toutes les bases dans son thème tech house. On a discuté ensemble, le personnage me plaisait et sa démarche très carrée également, il avait un projet d’EP donc cela s’est fait naturellement. 


IB : qu’apporte-t-il de nouveau dans le label qui compte 9 artistes désormais ?

Les autres ont déjà des capacités de production musicale qui ne sont pas encore abouties sur Enlace, mais qui l’ont été ailleurs. Rémi apporte quelque chose de nouveau car il n’avait jamais rien sorti auparavant. Il arrive directement avec un EP, ce qui permet à Enlace de se redynamiser et de motiver les troupes à produire.


IB :  que peux-tu nous dire de l’EP d’Octave, « Illogic » ?

Il y a deux morceaux de réflexion qui ne sont pas purement dansants. Rémi a mis sa touche personnelle dans les harmonies, dans la façon de construire ses morceaux. Je trouve que c’est un EP très cohérent car il raconte une histoire, il fait penser à un voyage avec notamment des samplings de voix qu’il a enregistré durant ses expéditions à l’autre bout du monde. 


 

 


Questions à Octave Parango


IB : quel a été ton cheminement musical ?

J’ai grandi avec un grand frère devenu DJ qui mixait du hardcore. En grandissant j’ai aussi voulu mixer du hardcore donc je m’y suis mis pendant deux, trois ans puis j’ai basculé vers la techno et la deep.


IB : tu as sorti ton EP chez Enlace que tu viens de rejoindre, comment définis-tu cet EP ?

C’est un EP avec des titres dans lesquels il y a une harmonie et un état d’esprit « planant ». Les trois morceaux sont assez différents mais ont un fil commun : « Crooked Nose » est purement club et techno, c’est un morceau que je peux jouer en live.« Something Unhealthy », est un son plus personnel, un peu plus minimal et moins techno. Puis, pour « Illogic » j’ai été inspiré par la techno plus dark avec des artistes comme Keith Carnal par exemple.


IB : jouer tes sets en live, ça se traduit comment pour toi ?

Je cherche à ce que cela soit dansant et pas monotone. Il faut bien sûr que cela soit cohérent mais aussi vivant.


IB : pourquoi as-tu choisi de mettre des samples de voix sur tes titres ?

C’est quelque chose que j’ai gardé du hardcore et que j’aime bien exploiter. Il m’arrive même de faire des mélodies avec les voix. J’ai aussi moi-même enregistré des samples notamment en voyage, ça m’a plu et j’aimerais le faire davantage pour les autres EP.


IB : dernière question qui concerne aussi bien Octave que le label, quels sont les projets à venir ?

Octave prépare un second EP pour l’automne. Du côté du label, chacun des artistes sort son projet dans l’année également.


Article par Célia Boulanouar

Crédits photo: Mélina Quintin / Même Pas Peur

%d blogueurs aiment cette page :