Les 3 et 4 juin derniers, l’Imaginarium Festival se tenait à Margny-lès-Compiègne. L’occasion pour ItinéraireBis, qui était présent, de recueillir vos témoignages sur ce festival organisé depuis 4 ans par les étudiants de l’Université de technologie de Compiègne (UTC).


Nous sommes arrivés sur place vers 11h. Tentes et sacs à la main pour nous installer tranquillement sur la grande étendue verdoyante de l’ancienne base militaire de Margny-lès-Compiègne (Oise) et transformée pour l’occasion en camping.

A partir de 14h, le Festival a officiellement ouvert ses portes pour deux jours de fête. Il était composé de trois scènes : la main stage qui accueillait les groupes, le chapiteau de la SG Arena sous lequel se déroulaient les prestations solo et le cosmodocks où l’on pouvait découvrir de jeunes talents de la scène électro.

La line-up de l’Imaginarium était, comme chaque année, très prometteuse : Deluxe, Etienne de Crécy, Charlotte de Witte, Hippocampe Fou, Thylacine, AllttA, Jahneration, Jacques… pour ne citer qu’eux.

A la suite de ces deux jours de réjouissances accompagnés à la Delirium, des festivaliers ont débriefé avec nous sur leurs coups de cœur, découvertes et autres bonnes surprises de cette nouvelle édition de l’Imaginarium Festival.


La grosse claque !


A l’unanimité, Jacques a touché les cœurs (et surtout les oreilles) de nos festivaliers. Parmi les propos recueillis, on notera particulièrement le bel effort d’interaction avec le public et la très belle prestation live du DJ labellisé chez Pain Surprises. Franck, un habitué du festival, nous dit même : « avec ses samples de la vie quotidienne, type plateau de service et balle de tennis, Jacques et ses expériences live a fait vibrer la SG Arena avec une techno percutante, des relances toujours justes, et une modestie touchante. Un sans-faute pour moi. »


Deluxe et/ou AllttA : les meilleurs live ?


Sujet à polémique pour nos interviewés. Deluxe ou Alltta – Alltta ou Deluxe ? Chacun y va de sa préférence ! Ce qui est sûr, c’est que le groupe Aixois, n’a pas laissé indifférent. Julie, une fan du groupe depuis leurs débuts, prend leur défense face à certaines mauvaises langues : « On a beau dire que la formule n’a pas beaucoup changé depuis le dernier Solidays mais force est de constater que l’énergie reste la même depuis que je les ai vus au Zénith de Paris avec -M- Matthieu Chédid en guest ».

A contrario, nous avions Nathanaël, pour qui AllttA fût un vrai coup de cœur car plus en accord son style de musique. Il reconnait néanmoins que la meilleure performance scénique revient à Deluxe : « le groupe est rodé sur le StacheTour depuis la sortie en janvier 2016 de leur album. ».

Etienne de Crécy a également su tirer son épingle du jeu avec un DJ Set des plus ensorcelants.


La découverte d’un Hippocampe Fou


A entendre notre groupe d’amis, Hippocampe Fou fût la bonne surprise de cette quatrième édition de l’Imaginarium Festival : « des textes variés, des flows d’une grande précision et des thèmes surprenants qui ont résonné sous le chapiteau de la SG Arena, le public débordait d’énergie » nous confie William, étudiant de l’UTC.


L’invitation au voyage de Thylacine


Enfin, Thylacine fut aussi remarqué pour sa timidité et son petit côté poète qui le caractérise si bien. Esther, pour qui le décor était totalement en accord avec la musique, nous dit : « La journée, on connait Thylacine et son album Transiberian, invitation au voyage. Mais la nuit tombée, la jeune pépite française se veut fêtarde et sort un live de toute beauté, agrémentée de saxophone. À travers la reprise clubbing de ses tubes, Thylacine nous emmène tantôt vers la mélancolie qui caractérise sa musique, tantôt vers un beat dévastateur qui fait danser la foule. Non vraiment, un live qui nous emmène dans un voyage “dark side”, qui n’a rien à envier à l’album qui nous a tant touchés à l’hiver 2015. »

En résumé, les étudiants de l’UTC ont encore une fois réussi leur pari : une belle programmation qui s’est transformée en de belles performances musicales et scéniques. Depuis quatre ans, l’Imaginarium a su se faire une vraie place aux côtés des plus grands festivals parisiens et environnants, le nombre de festivaliers ne fait d’ailleurs que de croître d’année en année. 11 000 visiteurs ont répondu présent pour cette édition 2017.


 

 


Propos recueillis par Justine Berthelot – Crédits Photo : Scope-Records


Informations

https://imaginariumfestival.com/