Château Perché, ça pourrait vous sembler n’être qu’un nom de festival dont vous entendez de plus en plus parler : entre autre parce qu’il se déroule du 4 au 6 août au Château d’Ainay-le-Veil (dans le Cher), mais aussi car derrière ces deux mots se cache une vérité éclatante, une vérité que je vais vous décrire, grâce à l’expérience vécue l’été dernier.


Premièrement, “Château” : pas besoin d’aller chercher très loin, le festival se déroule dans un château, en France. Si la définition et le sens sont simples, ce choix de lieu est une véritable bonne idée. Parce que la France regorge de châteaux tous plus beaux les uns que les autres, qui ne demandent qu’à être découverts. Parce que qui dit château, dit multiples espaces pour multiples ambiances.

Qui n’a pas encore en tête ce coucher de soleil derrière les monts auvergnats, au pied du château de Ravel, ou ces étranges créatures dansantes dans les mystérieux sous-bois aux alentours, ou encore ces projections graphiques lumineuses et oniriques sur les grands murs ancestraux.
On associe forcément ces bâtisses à un ambiance moyenâgeuse, emplie de magie et de troubadours. C’est exactement la promesse que nous offrent les équipes de Perchepolis, depuis le début, et encore plus dans cette édition.

 

C’est ici que l’adjectif “Perché” prend tout son sens. Chaque édition, un thème artistique est proposé aux festivaliers – cette année “Les Sorcelleries de mon Enfance” -, servant de ligne directrice pour trouver des déguisements toujours plus farfelus et recherchés, afin de couper totalement du quotidien et de laisser s’évader les corps et les esprits. Ce thème artistique se retrouve également dans les performances visuelles, dans les show de lumières et les décorations élaborées pour chaque scène.

Côté programmation musicale, l’évasion est aussi de mise, avec près de 200 artistes, souvent peu connus, mais toujours motivés et prêts à vous faire danser de jour comme de nuit, au fil de multiples performances et sets de différents styles, de la techno à la disco, en passant par la trance, la micro… A défaut d’avoir vu votre tête d’affiche préférée, vous rentrerez le dimanche soir avec de nouveaux DJs favoris à écouter et à partager avec les malchanceux n’ayant pas pu vous accompagner. Milan Kobar, Le Camion Bazar, Hyenah, DeepBass ou encore Behzad & Amarou, mais aussi Rolandson, Emerging Patterns, M.ONDE… La programmation éclectique et diversifiée de Château Perché est ce dont on rêve tous un peu au final : le plaisir de se balader entre les scènes, allant de surprise en surprise, entouré de gens seulement présents pour danser et s’amuser, plutôt que snaper pour améliorer sa notoriété.

Lieu magique, programmation extra, décoration fantasmagorique, rajoutez à cela un public super cool et un camping aux faux airs de colonie de vacances (avec une belle surprise concoctée par Love Specs France cette année), je crois qu’on tient la recette du festival à ne surtout pas rater pour s’évader, rêver, danser, aimer.


Le lien des derniers sésames https://tickets.shotguntheapp.com/events/19513

Rdv sur l’évènement pour la line-up complète, par scène https://www.facebook.com/events/1312101078811655/


Preview par Bastien Sentubery

%d blogueurs aiment cette page :