En 6 ans le Dekmantel est devenu la référence en terme de festival, si ce n’est le meilleur d’Europe, alors on s’est dit pourquoi ne pas tester un de leurs événements annexes ? Retour sur ces 5 jours au bord de la mer Adriatique.


C’est la deuxième année que le Dekmantel s’exporte en Croatie, sur la côte Dalmate, à Tisno, ville côtière à mi-chemin entre Zadar et Split, le staff Amstellodamois pose donc à nouveau ses quartiers dans le Garden, une petite station balnéaire située dans une baie qui accueil également d’autres événements musicaux comme le Love international ou le Suncébeat.

Contrairement à l’édition d’Amsterdam, le Selector se veut être un festival plus intimiste, crée pour promouvoir l’art du Djing, tout est mis en place pour que chaque artiste puisse explorer des univers musicaux différents en jouant librement, à l’instinct grâce à des sélections de disques éclectiques.

Niveau Line-up on, la sélection couvre un large panel d’artistes d’origines différentes, à l’image des boat party chaque “région” est representée par un ou plusieurs clubs, De School et PIP pour la Hollande, Kaiku pour la finlande, Salon des amateurs pour l’Allemagne, 20/44 pour Belgrade et Sub Club pour L’Ecosse.

Le format ? un festival de 5 jours et 4 nuits, deux scènes bordent la mer Adriatique, la Main beach un peu caché par des pins qui viennent tomber dans l’eau turquoise et la beach stage, petite jetée exposée plein soleil; la Voodoo entièrement faite en bois est elle un peu plus isolée, elle forme un mini amphithéâtre grâce à sa disposition au milieu des oliviers qui l’entoure, mention spécial à la scène With a view, le Dj Booth est quasiment sur la terrasse du restaurant du resort; et Barbarellas, club en plein air à 5 minutes en navette du Garden pour les after party.


L’itinéraire musical


Jour 1


Arrivée tardive le jeudi en fin d’après-midi, on se poste sur la Main Beach ou joue David Vunk, Dj, producteur et gérant du label Moustache Records à Rotterdam; grosse sélection EBM, Synthwave et Italo pendant 2 heures, il cloture son set sur ABBA – Lay All Your Love On Me.

On va faire un tour sur la Vodoo avec Jon K puis Interstellar Funk, le premier joue un set sombre mais subtil, le second avec ce style new school/new wave qu’il maîtrise parfaitement puis retour sur la Main Beach avec Dekmantel Soundsystem, Casper Tielrooij jouera tout seul en l’absence de Thomas Martojo mais est vite rejoint par Palms trax au bout de 2 heures, ensemble ils joueront 4 heures nous gratifiant d’un set variant disco, afro, funk, house, techno et italo, un superbe b2b pour nous échauffer avant de prendre la navette pour le Barbarellas.

Se succède sous la magnifique boule à facette le Japonnais DJ Nobu grâce à sa techno mélodique se dégage une vibe hypnotique sous le ciel étoilé de Tisno, et Marcel Dettman pour un set “No Mercy” jusqu’au lever du soleil.


Jour 2


Réveil, grand ciel bleu, 30 degrès, petit déjeuner pour prendre des forces, et direction notre première Boat Party avec Dekmantel Soundsystem, Palms trax & Bertbert. Ce concept est vraiment cool et permet d’être vraiment proche des artistes.

Le bateau longe la côte croate pendant 3 heures sur des airs de disco brésilienne, soul, house et musique baléarics, de cette boat party on retiendra, le plaisir, l’ambiance, le soleil et la bière croate édition limitée selectors la Craft Pilsner.

Retour au Garden pour la fin du b2b Tako (Music for Memory) / Izabel (Lullabies for insomniac) sur la Beach stage, au programme, bières, coktails, soleil, baignade, musiques expérimentales et ambientes. un Line Up intéressant sur la main beach, avec DJ Okapi avec sa sélection Sud Africaine et Kwaito, Sassy J pour un set colorée, rempli de musiques soul, foul, disco afro.

On voulait varier les plaisirs et donc direction la scène With a View pour le coucher de soleil avec Woody b2b 751, ce set nous confirme que ce que fait si bien le Selector, c’est booker des talents locaux Néerlandais qui n’hésitent pas à jouer des productions modernes, créant des sets rafraîchissants qui sortent des sentiers battus. Gros coup de cœur pour ce back to back avec un style donc bien particulier qu’on pourrait qualifier d'”Amsterdam”.

Seulement 2 français sur le line-up alors on voulait à tout prix en voir au moins un, ça se passe comme souvent sur la main beach ou Gilb’r le boss de Versatile Record basé à Amsterdam nous délecte d’un set heavy techno/House.

Retour au Barbarellas, on arrive au milieu du set de Baris K, le turcs fait aussi partie des découvertes de ce festival, sa disco cosmic et psychedellic installe une atmosphère magnifique, Vladimir Ivkovic (Salon des amateurs) originaire de Belgrade nous montre qu’il fait partie de ces Dj dont on ne peut pas qualifier le style, c’est même à se demander “mais d’ou sort-il tout ces disques ?”

C’est Call Super qui clôture cette belle journée, il confirme que c’est un excellent Dj, alliant technique et sélection, de broken beat/techno à progressive rave disco en passant par de la house 90’s.


Jour 3


C’est la grosse journée du festival, 2 boat party successives nous attendent, mais d’abord on profite du soleil encore omniprésent sur le festival pour écouter Cinema Royale, un set only disco parfait pour commencer la journée.

On embarque à bord de l’argonaut, pour 3 heures avec aux commandes, Dj Brka le serbe nous offre un savant mélanges des genres, new wave, et disco 80’s Yougoslave, San Proper oscille entre rock, disco et house, et Young Marco nous régale avec un set baléaric sublime.

Un pied à terre et on a l’impression qu’il est 6h du matin tellement c’était intense, On a une heure de battement jusqu’à la prochaine boat party du coup on se cale devant Central toujours sur la main beach avec sa house ambiante nordique, un délice.

Retour sur le bateau, les choses sérieuses commencent, un B2B2B Luc Mast (DA du club De School), Job Jobse (Ancien Résident Trouw Amsterdam) et Elias Mazian très bon Dj et Producteur sur le label Voyage Direct de Tom Trago.

L’Argonaut est plein a craqué, l’ambiance est terrible, la sélection à la fois incroyable et surprenante  on a entendu Kylie Minogue – Can’t get Enough Of my head et A-ha – Take On me, mention spéciale pour le Cyberpeople- Void Vision qui à littéralement foutu le feu au bateau.

La croisière a duré plus longtemps que prévu mais on arrive tout pile pour le set d’Antal qu’on ne voulait pas manquer. Le boss de Rush Hour est en colère, après une petite intro kwaito, il nous balance 1h30 de techno et d’acid, surprenant, mais le selector c’est ça, des dj qui prennent des risques et qui se diversifient, on notera un public en extase quand Antal nous sort le “Honey Lemongina” de Palms Trax.

Il faut savoir que tous les set débordent, malheureusement on loupe Suzanne Kraft au Barbarellas, mais c’est sans compter sur les 80% de britanniques venus voir le duo Optimo pour danser sous les étoiles. On a rarement vu une ambiance pareil en boite de nuit….

Le duo Écossais à cette capacité à varier les genres en enchaînant les hymnes house et diso, on retiendra le Glue de Bicep

I-F malade c’est Young Marco qui le remplace pour clôturer cette magnifique journée, après 1 heure de techno sombre et heavy  il nous délecte avec une multitude de sons boogie, disco et dream house. il finit son set par le classique de ABBA – Gimme Gimme Gimme.


Jour 4


Coté Vodoo Robert Bergman joue une sélection de morceaux inclassables et impossible à décrire, Invisible City Soundsystem sur la Main Beach venus du Canada, avec pour missions de nous faire découvrir des vieilles pépites disco.

Max Abysmal jeune Dj d’amsterdam qui monte en puissance depuis 1 an s’occupe du Warm Up de Young Marco joue un set deep et trance puissant et finit sur un Edit de Rock de Casbah de The Clash.

On prend une dernière fois la route du Barbarellas pour la soirée de cloture, Beautiful Swimmer et leurs sélection house 90’s et surtout cette enthousiasme derrière leurs platines qui fait leur force et qui se ressent dans la foule; les sourires sont sur tous les visages, puis vient l’heure du closing du closing et c’est l’un des créateur du Dekmantel Casper Tielroij qui s’en charge avec son ami Cinema Royale, si le Dekmantel en est la aujourd’hui c’est aussi parce que c’est un festival de musique crée par des amoureux de musique.

Jour 5


Malheureusement on ne restera pas jusqu’à la fin, on s’arrêtera sur un mélange bizarre de lo-fi, EBM synthwave avec Marsman et Dollkraut  sur la Beach Stage avant de prendre l’avion.

Alors vous nous direz, mais pas de Hunee, pas de MCDE ?

Mais avant tout ce qu’on retiendra du Selector c’est : 

  • les boat party, pour l’ambiance
  • le fait que les boat party ne soient pas surbookées
  • des set-up et des scènes magnifiques
  • le club Barbarellas et cette énorme boule disco qui se met à tourner tout les matin vers 7h sur la dernière track

L’équipe visionnaire du Dekmantel a crée un festival fantastique, pur et original avec d’excellents Dj Selectors, C’est comme un exemple pour ceux qui tenteraient de créer ou pérenniser un festival.

Une vraie bouffée d’air frais musicalement parlant.


En prime, on vous régale avec cette playlist



Report par Victor Mottez – Crédits photo: Selectors Festival & Victor Mottez

%d blogueurs aiment cette page :