Originaire d’Angleterre, Head Front Panel alias John Heckle grandit à Liverpool et trouve majoritairement ses influences dans la techno de Detroit ou Chicago sans laisser de côté la house, disco, jazz, etc. Dans un premier temps anonyme, le projet Head Front Panel permet à l’artiste de sortir des EP plus “techno” depuis 2014 et ceux-là se feront assez vite remarquer.  Aujourd’hui reconnu comme un artiste influent pour les amateurs de techno, HFP a accepté de répondre à quelques questions.

Quelle est votre relation avec tabernacle records et quelle était l’intention derrière la création d’un sous label HFP, où ne sont signé que vos productions?

Je connais Andrew et Joel, les fondateurs du label, depuis environ 10 ans. Head Front Panel partait de l’idée de sortir quelques morceaux techno que j’ai enregistré en 2013/2014, et le faire anonymement sous le prétexte que cela aurait pu être n’importe qui. J’imagine que c’est l’anonymat à l’état pur, comme si chaque EP auraient pu être de quatre artistes différents, le suivant de quatre autres encore, et ainsi de suite, ce qui donne beaucoup d’opportunités de varier. L’intention était de couvrir tout ce que j’aime dans la techno en tant que genre sur une série de sorties, tout en le gardant assez DIY et improvisé en même temps.

Nom d’artiste et label, Head Front Panel semble être dédié à tes propres productions. QU’est ce que cela t’a apporté d’un point de vue artistique? La création était-elle dûe à une profonde envie de te placer sur la scène techno ou y a t-il eu un autre événement marquant ?

Pour être honnête, je ne pense pas que la techno que j’ai produit se fond facilement dans la scène techno actuelle, pour utiliser vos mots, donc ce n’était vraiment pas mon intention de correspondre à cette scène. C’était simplement un projet fun pour faire rapidement quelques sorties techno anonymement.  Je n’imaginais pas que trois ans plus tard je jouerais encore sous ce concept de façon régulière.

Comment as-tu gérer cet autre alias ? A t-il été secret dans un premier temps ? Si oui, a quel moment as-tu décidé de dévoiler ton identité (et pourquoi) ?

C’était censé rester une série de sorties anonymes. Cela a seulement changé quand j’ai eu la chance de jouer en tant que Head Front Panel en live, au Trésor, j’ai ainsi été démasqué.

Tandis que tu te produis en DJset sous John Heckle, HFP te permets d’explorer le live. Que préfères-tu entre les deux ? Pourquoi ?

Ce n’est pas forcément vrai, comme j’ai fait des lives sous mon propre nom (John Heckle) pendant 7 ans, et les DJset de HFP ne sont pas anodins non plus. HFP est plus orienté techno, c’est la différence principale.

Comment prépares tu tes dates ? Est-ce que tu laisses de la place à l’improvisation ou ton/tes setlist sont préparés à l’avance?

Un peu des deux. C’est toujours pratique de d’avoir quelques solutions de repli si la mayonnaise ne prend pas.

Lors de tes productions live, est-ce que tu partitionnes ton travail entre tes deux alias ? Soit JHeckle vs HFPanel, un truc très riche et varié vs une techno plus rapide ou au contraire tu souhaites vraiment différencier tes deux projets ?

Non, je garde mes prestations lives séparées, cela n’a jamais débordé. Evidemment il y a des similarités entre certaines tracks, mais elles restent dans leurs sets respectifs.

Regardons aussi ton travail en tant que John Heckle, les albums produits sont très différents les uns des autres, le dernier “Tone to voice”, sortit en 2017, est très planant (sonorité spatiales) alors que le deuxieme “Desolate figures”, sortit en 2013, est assez eclectique (on passe de l’acid à des sons plus funk). Comment dirais-tu que tu as évolués en quelques années ? Qu’est ce qui t’as t’orienter différement d’un point de vue musical ?

« Desolate Figures » était censé être comme le nom le décrit, beaucoup de séquences différentes de diverses émotions. « Tone to Voice » était un peu plus focalisé sur un univers se rapprochant de la science fiction.

Contrairement au sortie sur Tabernacle Records, toutes les sorties sur HFP sont uniquement sur vinyle. Pourquoi ce choix ?

Il n’y a pas vraiment de raison particulière d’avoir choisi ce format. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura jamais de sorties digitales, je ne m’en suis juste pas encore occupé.

Tu continues de jouer sous John Heckle et HFP mais tu n’as pas produis cette année en tant que HFP, dans ta vie professionnelle comment est-ce que tu répartionnes ton temps de travail entre ces deux alias?

En fait, j’ai fait une poignée de Remix cette année en tant que HFP, tout en me concentrant sur des productions originales sous mon propre nom. Cela va par cycle, il y a eut une année où tout ce que j’ai fait était sorti sous HFP.

Te verrais-tu créer un nouvel alias ou encore mettre fin à un des deux ?

J’ai déjà un autre projet sous un autre nom… peut être qu’il y aura plus de ça l’année prochaine.

En tant que Head Front Panel, quels sont tes projets pour 2018 ? Une exclu a nous dévoiler ?

Simplement continuer d’améliorer comme toujours, avancer sur divers projets et peut-être travailler sur quelque chose de nouveau.

———————–ENGLISH BELLOW————————

What is your relationship with Tabernacle records and what was the intention behind the creation of a Head Front Panel sub label, where only productions are signed?

I’ve known Andrew and Joel (Tabernacle label runners) for the best part of ten years now. Head Front Panel was an idea to release a few techno recordings that I had in 2013/14, and to do it anonymously under the pretence that it could have been anyone. Anonymity in the purest sense I suppose, as each EP could have been 4 different artists, the next 4 different artists again, and so on, which gave a lot of room for variation. It was basically an effort to cover everything I love about techno as a genre in one series of records, whilst keeping it quite DIY and jammy at the same time.

Head Front Panel, both an alias and a label, seems to be dedicated to your own productions. How did this alias made you grow artistically ? Did you create it because you wished to take part in the current techno scene, or was it pushed by another significant event?

To be honest I don’t think the techno in that series would easily slot into the ‘current’ techno sound, to use your words, so that definitely wasn’t the intention to fit into the scene. It was just a fun project to knock out a few harder techno records anonymously. I didn’t imagine three years later that I’d still be playing around with the concept as a regular thing.

How did you manage this other alias Head Front Panel ? Was it secret at the beginning ? If so, when did you decide to disclose your identity (and why)?

It was supposed to stay an anonymous series of records. That only changed when I was given the chance to perform as HFP Live at Tresor, so the cat was out of the bag then.

While you perform in DJ sets under the alias John Heckle, HFP allows you to explore the live. What do you like in those two kinds of performances ? Why ?

That’s not necessarily true, as I’ve been doing Live sets under my own name for the best part of 7 years, and HFP DJ sets are not uncommon either. HFP is more techno focused, that’s the main difference.

How do you prepare your gigs? Do you plan everything upstream or do you leave room for improvisation?

A bit of both. Some direction is always handy to fall back on in case you play yourself into a corner, so-to-speak.

During your lives, do you play tracks from you two aliases? A deep search in a variety of sounds and rythms for jheckle Vs a more dynamic techno for hpf, or on the contrary you don’t want to mix your two different projects ?

No I keep the live sets separate, there’s never been any bleed over. Obviously there’s similarities in some of the tracks, but they’ll stay in their respective sets.

Let’s take a look at your work as John Heckle now. Albums you produced are very different from one another, the last one « Tone to voice », released in 2017, is very hovering, with spatial sounds, while the second one « Desolate figures » released in 2013, is rather eclectic as we can hear some acid but also more funky sounds. How would you describe your evolution the last few years? What were your sources of inspiration to produce those different universes?

Desolate Figures was intended to be as the name described, a lot of separate recordings of different moods. Tone To Voice was a little more focused in regards to doing something more sci-fi as a whole.

Unlike the releases on Tabernacle Records, all the releases on HFP are only available on vinyl. Why this choice ?

Not really any reason aside preferring to play music in that format. That doesn’t mean they’ll never be released digitally, I just haven’t got around to it.

You continue to play with the names of John Heckle and HFP but you have not made any releases this year under the HFP banner. In your professional life, how do you divide your working time between these two aliases?

Well I have done a handful of remixes this year as HFP, while concentrating on original stuff under my own name. It goes in cycles, there was a year when all I did was Head Front Panel records.

Would you like to create another alias or do you consider to terminate one of them ?

I already have another project under another name.. maybe more of that next year.

As Head Front Panel, what are your plans for 2018? Any exclusivity to share with us?

Just plugging away as usual, keep on with the various projects and maybe work on something new.”