Le week-end dernier, le Bus Palladium était le témoin d’une très jolie soirée. Deux musiciens, jeunes, français, talentueux, ont chacun leur tour livré une performance aussi originale que sincèrement touchante. Deux artistes qui éclatent les sentiers battus et rebattus de la chanson française et donnent à voir et à écouter quelque chose de très neuf.

Tomasi, c’est un type qui conte, entre rap et chanson, ses déboires, ses frustrations, ses états d’âme, mais aussi ses éclats et ses espoirs. Ses morceaux décrivent avec les mots du coeur les maux du coeur ; ceux d’un adolescent un peu vieilli, qui aurait été touché par la grâce du besoin compulsif d’écrire des chansons, et qui fait ça bien.

Avec sa guitare et sa machine, il donne une armure à ses textes et se construit un univers propre, bien à lui. Il joue, grâce à ces outils, avec les instrus qu’il conçoit lui-même, et nous donne à écouter des bribes de son histoire qui font forcément écho à la notre.

Tout ça donne un ensemble de créations très complet, qui couvre un spectre d’influences assez évidentes, sans pour autant réchauffer le déjà-fait. Au contraire, l’originalité et la qualité de ces productions sont frappantes, et c’est très rafraîchissant.

Tomasi – Happy Ending

 

Un autre projet solo suivait ce premier. C’était la toute première fois que Trente se produisait comme ça, seul sur scène. Il s’agit d’une pop électronique aux accents Trap, et de textes en français chantés d’une voix douce dont le timbre n’est pas sans rappeler celui de Sufjan Stevens.

Une grande mélancolie enveloppe chacun de ses morceaux, très aériens et pourtant denses de basses. Cette voix vient se poser sur les chansons comme un élément instrumental parmi les autres, mettant la musicalité des morceaux au premier plan, avant même, peut-être, le sens des paroles.

En concert, le projet, bien que tout jeune, semble très abouti. Du ton et de la structure des chansons émane une patte, une signature, un style assez unique et facilement identifiable qui donne à Trente sa fraîcheur et son originalité.

Trente – Pour un rien

 

La suite et l’évolution respectives de ces deux projets méritent d’être suivies. Il est déjà possible de visionner les clips sur les pages Facebook des deux musiciens, et les dates de sortie de leurs premiers EPs et des prochains concerts devraient y être annoncées très prochainement.

 


Tomasi : https://www.facebook.com/tomasi.page/
Trente : https://www.facebook.com/trentemusic/