Le temps d’une soirée, la Bellevilloise a été métamorphosée en une véritable jungle tropicale. Le collectif Kumquat s’est réapproprié les lieux avec brio tout en proposant sa vision de la teuf : un line-up éclectique, des espaces de chill, d’échange et de tatouages, un photobooth et l’impression qu’on a pas fini d’entendre parler d’eux…

Ce vendredi 10 Novembre, on pourra dire qu’on y était. La nuit est fraîche et on aperçoit au milieu de la rue Boyer un paquet de monde massé devant la Bellevilloise. Il fallait s’armer de patience pour faire la queue et négocier tant bien que mal avec les videurs pour arriver à rentrer au chaud. Au chaud, comme l’ambiance une fois le sas d’entrée passé. Maxi Format, cinquième édition du collectif a vraiment tenu toutes ses promesses.

Crédits photos : Rimshots

Trois espaces ont été aménagés pour l’occasion, fait maison, en mode artisanal par la team Dplyent et le rendu était bluffant. Au club, l’ambiance est festive, plutôt chill, la house de Turnbalism résonne, ses rythmes Afro nous baladent gentiment et on en profite pour prendre quelques verres, échanger avec les orgas, papoter avec des gens qu’on connait de soirée (ou pas) et petit à petit rentrer dans la danse. Ça faisait plaisir de voir autant de monde dans le même délire, au final se dégageait de cette soirée une impression de grosse bande de potes, comme lors des Alter-Paname et autres Otto10.

 

Le son était retransmis dans l’ensemble de la Bellevilloise l’histoire d’en profiter tout en se faisant tatouer/maquiller par la team de Nice2PaintYou. C’est aux alentours de 2h du matin que les pads de Romain Play se mirent à chanter avec la douceur d’une caresse. Le papa du Camion Bazar a ensuite déroulé un set comme on les aime : maître en la matière lorsqu’il s’agit de mélanger le mix et le live, un condensé d’amour et de groove. Il nous a littéralement embarqué dans son univers et a fait monter la sauce jusqu’à l’arrivée de JEM, notre révélation de la soirée. Issu de la team Kumquat, il nous a surpris par son aisance et l’éventail musical proposé. Nous l’avions découvert à travers ses MadMIX, sur scène il dégage une énergie singulière, fait partager son plaisir, son amour de la musique et vendredi il nous en a mis plein la G.

Crédits photos : Rimshots

Nous sommes sorti de la salle peu après le closing, rassasiés et pas encore trop sur de ce qu’il venait de se passer. Avec le recul maintenant on sait, on a tout simplement assisté a la confirmation du collectif Kumquat sur la scène parisienne, un de plus où on pourra dire : ” Valeur sûre, tu peux y aller les yeux fermés. “