Nunes, talent montant de la scène micro française, nous gratifie cette semaine d’un excellent podcast à l’occasion de ce 36ème Mix !
L’occasion pour lui de répondre à quelques unes de nos questions et de nous parler de son univers, de son actualité et des ses projets à venir…Bonne lecture et bonne écoute !


“Peux-tu raconter ton parcours musical tout en nous parlant un peu de toi ? Quelle place occupe la musique dans ta vie ? 

Hello ! J’ai commencé la musique très jeune, mon père étant musicien, il m’a vite mis un instrument dans les mains. J’ai fait de la guitare une paire d’années, un peu de basse, on jouait pas mal ensemble avec mes potes à l’époque du collège, beaucoup de mes amis jouaient d’un instrument du coup on passaient nos week-end a répéter dans une petite piolle au fin fond de la montagne ardéchoise. 

J’ai ensuite découvert la musique électronique, et cela, ma beaucoup plu, le fait de pouvoir sortir n’importe quelle sonorité puissante, ordonnée ou désordonnée avec une palette infini de possibilités. Au tout début, je me contentais juste de jouer des disques et petit à petit m‘est venu l’envie de faire ma propre musique tout en incorporant mes connaissances et mon ressenti. La musique à une place plus qu’importante dans ma vie, je dirais, depuis ma naissance, je suis entouré de personne qui ont enrichi ma culture musicale au fil des années et je ne me vois clairement pas sans musique.

Quelles ont été tes principales influences ? Comment en es-tu venu à t’intéresser à ces sonorités à la fois micro et jazzy ? 

Comme j’ai pu te le dire dans la question précédente, j’ai eu la chance d’avoir des personnes qui on pu me faire découvrir tellement d’univers musical différent, je ne sais pas si je pourrais me focaliser sur des influences bien précises. J’aime vraiment tout style de musique. En ce qui concerne le Jazz c‘est vraiment quelques choses que j’aime par-dessus tout. Je trouve cette musique tellement intéressante, sans aucune barrière. C’est a la fois millimétrée, mais tout peux partir en co**lles a tout moment. J’essaye d’incorporer cela un peu dans musique.

Tu as eu l’honneur d’être à l’affiche de la première sortie du fameux groupe de social digging Beau Mot Plage, comment tout cela s’est fait ? Qu’est-ce que cela fait d’avoir été remixé par Traumer ? 

Tout cela s’est fait naturellement, j’ai rencontré Maxime le co-fondateur de BMP grâce à un pote que nous avons en commun Brieuc du duo parisien Ernest & Brieuc on à très vite sympathisé, on s’est invité sur des gigs, je lui ai envoyé des tracks et il m’a demandé si je voulais faire le premier BMP, j’ai accepté. Traumer est devenu un ami à l’heure d’aujourd’hui, il m’a donné beaucoup de conseils sur ma musique et je trouve cela cool qu’il est mis sa pierre a l’édifice sur ce projet ! 

Avant cela, tu as également sorti des morceaux sur Bla Bla records, peux-tu nous en dire plus sur ce label hollandais et son fondateur, Daniel Sanchez ?

Yes, j’ai sorti un EP 2 tracks sur BLA BLA  Black History  ainsi qu’un track sur un VA  Adjust . C’est un EP très différent de celui que j’ai pu faire pour BMP. Il est très expérimental et Daniel Sanchez ma laissé carte blanche à ce niveau là 

Quels artistes t’ont le plus marqués dernièrement et souhaiterais-tu faire découvrir à nos lecteurs ? 

Pas mal d’artistes m’ont marqués ces derniers temps à l’international je dirais G76 un roumain qui fait vraiment des tracks impressionnantes a mon goût, Denis Kaznacheev, Bruno Pronsato et j’en passe mais nul besoin de les présenter. En ce qui concerne la scène française, il y a énormément d’artistes qui ont de l’avenir comme mon ami Alex Troubetzkoy par exemple, j’adore la patte qu’il apporte a ces productions c‘est vraiment très maitrisé ! Ou encore Pazu un jeune de Montpellier encore dans l’ombre a ce jour qui fait des lives avec une réelle aisance.

Comment vois-tu l’année 2018 te concernant ? De nouvelles sorties sont-elles à prévoir ? Quelle va être ton actualité ?

On verra comment l’année se goupille, je me concentre essentiellement sur la production en ce moment, je prends mon temps et travaille énormément sur de nouveaux tracks, 2 disques à venir pour cette année, 1 qui sortira dans quelques mois et un autre pour septembre 2018. 

Ce qui me laisse le temps de me concentrer sur l’année prochaine. Je suis également en train de finir mon Live qui sera pret d’ici peu !

Quels univers souhaitais-tu vraiment nous faire découvrir au travers de ce set ?

Dans ce set on retrouve mon univers à 100%, de long tools, mélanges de pleins de textures et d’ambiances hyper intéressantes on y retrouve des artistes comme MihighPraslesh, Seuil ou encore Villalobos.  Un mélange hypnotique et un peu malsain sur les bords (rires) parfait dans une salle sans lumières avec un systeme son réglé sur-mesure ou en after pour les plus courageux.”